Conditions d'admission

Pour être admis à effectuer les études conduisant au Diplôme d'Etat d'Infirmier, les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins au 31 décembre de l'année des épreuves de sélection.

Des épreuves de sélection sont organisées par chaque institut de formation en soins infirmiers autorisé pour la préparation du Diplôme d'Etat d'Infirmier. Les instituts de formation qui le souhaitent ont la faculté de se regrouper en vue d'organiser en commun les épreuves. Ils doivent, après accord du directeur régional des affaires sanitaires et sociales, informer les candidats au moment de leur inscription du nombre de places offertes par institut.
Ce nombre est déterminé selon les conditions prévues par l'article L. 4383-2 du Code de la Santé Publique.

Peuvent se présenter aux épreuves de sélection :

  • Les titulaires du baccalauréat français ;
  • Les titulaires de l'un des titres énoncés par l'arrête du 25 août 1969 modifie susvisé, ou d'un titre admis en dispense du baccalauréat français en application du décret n° 81-1221 du 31 décembre 1981 susvisé ;
  • Les titulaires d'un titre homologue au minimum au niveau IV;
  • Les titulaires du diplôme d'accès aux études universitaires ou les personnes ayant satisfait à un examen spécial d'entrée à l'université;
  • Les candidats de classe terminale; leur admission est alors subordonnée à l'obtention du baccalauréat français. Ils doivent adresser une attestation de succès au baccalauréat à la direction de l'institut de formation en soins infirmiers où ils se présentent dans les délais requis par l'institut;
  • Les titulaires du diplôme d'Etat d'aide médico-psychologique qui justifient, à la date du début des épreuves, de trois ans d'exercice professionnel;
  • Les candidats justifiant, à la date du début des épreuves, d'une activité professionnelle ayant donne lieu à cotisation à un régime de protection sociale d'une durée de trois ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médico-social, autres que les titulaires du diplôme d'Etat d'aide-soignant, d'auxiliaire de puériculture et d'aide médico-psychologique, d'une durée de cinq ans pour les autres candidats. Ces candidats doivent au préalable avoir été retenus par un jury régional de présélection dans les conditions définies aux articles 5 a 10. Le préfet de région réunit annuellement un jury de présélection, il arrête, sur proposition du directeur régional des affaires sanitaires et sociales, la composition du jury de présélection, qui comprend :
    • Le directeur régional des affaires sanitaires et sociales ou son représentant, président ;
    • Le directeur des soins exerçant la fonction de conseiller pédagogique régional ou de conseiller technique régional ;
    • Un directeur d'institut de formation en soins infirmiers ;
    • Un directeur de soins titulaire du diplôme d'Etat d'infirmier ;
    • Deux infirmiers exerçant des fonctions d'encadrement dans les instituts de formation en soins infirmiers ;
    • Deux infirmiers exerçant des fonctions d'encadrement dans un établissement de santé ou exerçant dans le secteur extrahospitalier.

Les épreuves de sélection

Les épreuves de sélection sont au nombre de trois:

  • Deux épreuves d'admissibilité
  • Une épreuve d'admission

Les épreuves d'admissibilité

  1. Une épreuve écrite, qui consiste en un travail écrit anonyme d'une durée de deux heures, notée sur 20 points. Elle comporte l'étude d'un texte comprenant 3 000 a 6 000 signes, relatif à l'actualité dans le domaine sanitaire et social. Le texte est suivi de trois questions permettant au candidat de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d'en commenter les éléments, notamment chiffres, et de donner un avis argumente sur le sujet. Cette épreuve permet d'évaluer les capacités de compréhension, d'analyse, de synthèse, d'argumentation et d'écriture des candidat;
  2. Une épreuve de tests d'aptitude de deux heures notée sur 20 points. Cette épreuve a pour objet d'évaluer les capacités de raisonnement logique et analogique, d'abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.


Les deux épreuves d'admissibilité sont écrites et anonymes.
Pour être admissible, le candidat doit obtenir un total de points au moins égal à 20 sur 40 aux deux épreuves. Une note inférieure à 8 sur 20 à l'une de ces épreuves est éliminatoire.
La correction est organisée par le directeur de l'institut de formation. Il peut faire appel à des personnes qualifiées sur la base d'un cahier des charges, qui comprend notamment des grilles de correction.

L'épreuve d'admission


Les candidats déclarés admissibles par le jury sont autorises à se présenter à une épreuve d'admission, qui consiste en un entretien avec trois personnes, membres du jury :

  • Un infirmier cadre de santé exerçant dans un institut de formation en soins infirmier;
  • Un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soin;
  • Une personne extérieure a l'établissement formateur, qualifiée en pédagogie et/ou en psychologie.

Cet entretien, relatif à un thème sanitaire et social, est destiné à apprécier l'aptitude du candidat à suivre la formation, ses motivations et son projet professionnel.
L'épreuve, d'une durée de trente minutes au maximum et notée sur 20 points, consiste en un expose suivi d'une discussion.
Pour pouvoir être admis dans un institut de formation en soins infirmiers, les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 10 sur 20 à l'entretien.

Dispenses de scolarité

Les titulaires du diplôme d'Etat d'aide-soignant et du diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture justifiant de trois ans d'exercice en équivalent temps plein bénéficient d'une dispense de scolarité, sous réserve d'avoir réussi un examen d'admission, dans les conditions prévues a l'article 25.
Ils déposent dans chacun des instituts de formation ou ils se présentent un dossier d'inscription comportant :

  • Une copie dune pièce d'identité
  • Une copie de diplôme
  • Un ou plusieurs certificats du ou des employeurs attestant de l'exercice professionnel de l'intéressé en qualité d'aide-soignant ou d'auxiliaire de puériculture.

L'examen d'admission, d'une durée de deux heures, est organisé par le directeur de l'institut et soumis au même jury de sélection que celui visé à l'article 13 (Arrêté du 31juillet 2009 relatif au diplôme d'Etat Infirmier). Il consiste en une analyse écrite de trois situations professionnelles. Chaque situation fait l'objet d'une question.
Cet examen permet d'évaluer l'aptitude à poursuivre la formation, notamment les capacités d'écriture, d'analyse, de synthèse et les connaissances numériques.
Les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 15 sur 30 à cette épreuve.
Le nombre total d'aides-soignants ou d'auxiliaires de puériculture admis par cette voie est inclus dans le quota de l'institut de formation et ne peut excéder 20 % de celui-ci.

Sont autorisées à se présenter au jury du diplôme d'Etat d'infirmier prévu a l'article 62 (Arrêté du 31juillet 2009 relatif au diplôme d'Etat Infirmier), dans l'institut de formation en soins infirmiers de leur choix, les sages-femmes remplissant certaines conditions suivantes :

  • Etre titulaire du diplôme d'Etat français de sage-femme ou d'un diplôme admis pour l'exercice de la profession en France ou autorisées à exercer la profession de sage-femme en France en application des dispositions du code de la santé publique
  • Avoir exercé leur profession depuis au minimum deux ans a la date du dépôt de leur dossier dans un institut de formation en soins infirmiers
  • Avoir réalisé et valide un travail écrit et personnel de 15 a 20 pages, soit environ 50 000 signes, centre sur une problématique propre a la profession d'infirmier
  • Avoir réalisé un stage a temps complet d'une durée de cinq semaines permettant la validation de l'acquisition des compétences 1 et 4 définies à l'annexe II. Les modalités du stage sont fixées par le directeur de l'institut de formation. Le conseil pédagogique en est informé.

Sont autorisés à se présenter au jury du diplôme d'Etat d'infirmier prévu à l'article 62, dans l'institut de formation en soins infirmiers de leur choix, les médecins remplissant les conditions suivantes :

  • Etre titulaire d'un diplôme d'Etat de docteur en médecine ou d'un diplôme, certificat ou autre titre permettant l'exercice de la médecine dans leur pays d'origine ;
  • Avoir réalisé et validé les unités d'enseignement UE 3.1.S1 et UE 3.1.S2 « Raisonnement et démarche clinique infirmière » ;
  • Avoir réalisé un stage à temps complet de soins infirmiers d'une durée de dix semaines permettant la validation des compétences 1, 2, 4 et 9 définies à l'annexe II ;
  • Avoir réalisé et validé un travail écrit et personnel de 15 à 20 pages, soit 50 000 signes environ, centré sur une problématique propre à la profession d'infirmier. Les modalités d'organisation des unités d'enseignement et du stage sont fixées par le directeur de l'institut de formation en soins infirmiers choisi par le candidat, après avis du conseil pédagogique.

 

Réalisation Stratis